L’articulation temporo-mandibulaire (ATM)

L’occlusion en dentisterie est le rapport entre les dents du haut et celles du bas lors de la fermeture de la mâchoire.  Idéalement, ce rapport est harmonieux et associé à une dynamique occlusale sans encombre. Malheureusement, il arrive très fréquemment que ce rapport soit dysfonctionnel. Lorsque c’est le cas, des douleurs et des symptômes peuvent être associés.

Généralement, des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) ou syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur peuvent être vécus par le client. En ostéopathie, l’analyse de la dynamique occlusale révèle qu’en plus des troubles et douleurs locales à la mâchoire, la mal occlusion et les dysfonctions de la dynamique occlusale entraînent des symptômes plus importants.  En effet, l’occlusion joue un rôle important dans la dynamique posturale par l’intermédiaire des propriocepteurs desmodontaux, ou organelles situées entre la dent et l’os.  Lorsque l’occlusion ne se fait pas parfaitement, un signal d’adaptation est envoyé à l’ensemble des muscles posturaux.  Cette réaction en chaîne peut entraîner une multitude de symptômes à distance.  On retrouve notamment des myalgies locales (douleur au cou et aux muscles manducateurs), des céphalées (maux de tête),  des cervico-brachialgies et paresthésies du membre supérieur (douleurs au cou et au bras avec possible engourdissement ou picotement), des acouphènes ainsi que des douleurs au visage.

Les causes de la malocclusion sont multiples. Le plus souvent héréditaires, on retrouve aussi des mauvaises habitudes prises à l’enfance,  des dents manquantes ou surnuméraires, un mauvais alignement suite à une blessure, un débalancement musculaire par l’adaptation des mécanismes de la posture. Le soin conventionnel est l’orthodontie qui permet principalement de réaligner les dents pour permettre la bonne occlusion.  Lorsque les symptômes vécus par le client proviennent de l’ATM, il est recommandé de consulter en ostéopathie. L’ostéopathe évalue l’origine des dysfonctions occlusales. Il peut intervenir directement sur la musculature de l’appareil manducateur, mais aussi sur les nerfs crâniens responsables de la dynamique occlusale. En plus de soulager les douleurs associées aux troubles de la mâchoire, le soin en ostéopathie peut être fait de concert avec le soin d’orthodontie. Ceci afin d’aider au confort pendant le soin, mais aussi pour potentialiser l’effet des broches en permettant aux muscles de la mâchoire de travailler de concert avec la correction dentaire.